Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Espace presse / tournage

Communiqué : Le transport fluvial au service du Grand Paris Express

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 octobre 2018 (modifié le 5 octobre 2018)

Dans une perspective de réduction de l’impact environnemental des travaux du Grand Paris Express, Michel Cadot, Préfet de la région d’Ile-de-France, Préfet de Paris, Thierry Dallard, Président du Directoire de la Société du Grand Paris, Thierry Guimbaud, Directeur général de Voies navigables de France, Régine Bréhier, Directrice générale de HAROPA - Ports de Paris et Caroline Grandjean, Directrice de la voirie et des déplacements de la Mairie de Paris, ont signé ce jour, sur le port de Bonneuil-sur-Marne, une convention de partenariat visant à favoriser l’utilisation de la voie d’eau pour l’évacuation des déblais et l’approvisionnement des chantiers du Grand Paris Express.
A cette occasion, la nouvelle plate-forme de tri de Bonneuil-sur-Marne qui accueillera une partie des déblais, a été inaugurée.

Voies Navigables de France s’engage à apporter son expertise lors de la création ou de l’extension d’équipements portuaires et à mettre à disposition son domaine, à adapter en tant que de besoin son offre de services, et notamment les horaires d’ouverture des écluses, aux besoins du trafic fluvial généré par les flux du chantier et enfin à soutenir financièrement l’utilisation du transport fluvial dans les projets liés au chantier par le biais de ses dispositifs d’aide : Plan d’aide au report modal (PARM) pour les nouvelles installations portuaires et plan d’aide à la modernisation et à l’innovation (PAMI) pour les équipements de transbordement ou la construction/adaptation de la flotte.
« Le recours à la voie d’eau pour le chantier du Grand Paris Express illustre un axe stratégique du développement du fret fluvial porté par VNF, celui de la logistique urbaine. C’est une des conditions de réussite de ce grand projet de travaux publics, dont la réalisation doit avoir le moins d’impact possible sur les populations et l’environnement. » précise Thierry Guimbaud, Directeur général de Voies navigables de France.

Signature convention Gpe 4-10-2018 - Photo VNF de gche à droite Caroline Grandjean, Thierry Dallard, Michel Cadot, Thierry Guimbaud, Régine Bréhier(75) en grand format (nouvelle fenêtre)
Signature convention Gpe 4-10-2018 - Photo VNF de gche à droite Caroline Grandjean, Thierry Dallard, Michel Cadot, Thierry Guimbaud, Régine Bréhier(75)