Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Espace presse / tournage

Communiqué : VNF ouvre au public la passerelle d’Ablon/Vigneux le 9 juillet

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 juillet 2018
Photo du barrage et de l’écluse d’Ablon

Après une expérimentation d’ouverture au public entre mars 2013 et novembre 2015, VNF et les collectivités locales ont trouvé un accord pour permettre l’ouverture au public de manière pérenne de la passerelle du barrage d’Ablon (94) et Vigneux (91) à partir de ce lundi 9 juillet. Une convention de superposition d’affectation (CSA) sera prochainement signée entre VNF, les départements de l’Essonne et du Val de Marne, et les communes d’Ablon-sur-Seine et Vigneux-sur-Seine. Cette convention actera la prise en charge par les collectivités de l’entretien et de la sécurité de circulation sur cette passerelle.

VNF se réjouit d’avoir trouvé un accord avec les collectivités pour rendre accessible au public cette passerelle technique, dédiée initialement à la maintenance du barrage et de l’écluse. Cette nouvelle traversée piétonne facilitera les déplacements des riverains et des promeneurs en reliant les deux rives de la Seine des communes d’Ablon et de Vigneux. Elle permettra aussi à l’Euro-véloroute N°3 de franchir la Seine à l’approche de Paris.

Des ouvrages rénovés en 2017 par VNF

En 2017, le barrage et la passerelle ont fait l’objet d’importants travaux de rénovation et de modernisation. D’une part, la passerelle a été confortée en mai 2017, suite au choc d’un bateau qui avait fragilisé sa structure et ses appuis. De juin à novembre 2017, le barrage, qui n’avait pas été rénové depuis sa construction en 1982, a été automatisé afin de répondre aux enjeux actuels d’une exploitation moderne et sécurisée. Ces travaux ont nécessité d’intervenir sur la passerelle afin de rénover les circuits hydrauliques.

VNF a investi 1.7 million d’euros dans cette opération de modernisation du barrage avec le soutien de la Région Ile-de-France à hauteur de 300 000 euros (Contrat de plan Etat/Région). Désormais automatisé, ce barrage de navigation assure une gestion plus fiable et plus fine du niveau d’eau, au bénéfice de la navigation de fret et de plaisance, des activités nautiques et des populations.

Sur le réseau à grand gabarit de la Seine en amont de Paris, ce sont 7,5 millions de tonnes de marchandises (matériaux de construction, céréales, colis lourds) qui ont circulé sur le fleuve en 2017, soit l’équivalent de 280 000 camions de 25 tonnes. En moyenne, une trentaine de bateaux franchissent quotidiennement l’écluse d’Ablon.


Télécharger :