Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Espace presse / tournage

L’Union européenne s’engage pour l’ouverture du réseau Seine-Escaut au sein du Corridor multimodal européen Mer du Nord-Méditerranée

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 juillet 2019

Lors de la réunion du 2 juillet 2019 de la Commission intergouvernementale Seine-Escaut entre la France, la Flandre et la Wallonie, qui s’est tenue à Lille a été présenté l’« Implementing Act ». Cet « acte d’exécution » signé par la Commission européenne le 27 juin 2019. Cet « acte d’exécution » signé par la Commission européenne le 27 juin 2019 fixe les conditions d’ouverture des 1100 kilomètres du réseau à grand gabarit cible Vb aux unités fluviales desservant les grands ports maritimes européens du Havre à Anvers, les ports intérieurs multimodaux du réseau et les grandes métropoles de Paris, Lille et Bruxelles.

Il précise les étapes d’achèvement des différentes sections du réseau Seine-Escaut jusqu’à son ouverture complète, formalisant ainsi l’engagement de l’Union européenne pour ce projet-clé qui contribue à atteindre les objectifs économiques, sociaux et environnementaux fixés à l’horizon d’achèvement du réseau central européen en 2030.

Pour Thierry Guimbaud, Directeur général de Voies Navigables de France, « l’engagement pris par l’Union européenne à travers cet acte d’exécution est un signal très positif pour le transport fluvial en Europe. Il pose le cadre d’un financement pérenne de l’Union européenne au projet Seine- Escaut et démontre la solidité de ce projet partenarial pour lequel la France investit massivement. Pour sa part, Voies navigables de France, avec l’appui de l’Etat, aura en effet investi 264 millions d’euros sur la période 2014-2022 pour le développement et la modernisation des 735 km de son réseau au sein de la liaison Seine-Escaut. Autre engagement, l’établissement public assurera l’exploitation du canal Seine-Nord Europe après sa mise en service. »